Dans le fondamental

  • Une école, c’est bien sûr un endroit où l’on enseigne une quantité de matières, une série de connaissances que l’on dit utiles pour l’avenir, une somme de savoirs, acquis en référence à un programme.


    Nous pensons que son rôle ne s’arrête pas là : plus encore que de former des génies ou de brillants intellectuels, nous avons l’ambition d’éduquer des personnes capables de relations heureuses, de responsabilités, d’intériorité.

    Dans un projet chrétien de développement de la personnalité, nous voulons aborder chaque aspect qui constitue la richesse évidente et prête à éclore de tout enfant.

    L’éducation est une, aussi cherchons-nous une unité de vue et d’action avec toutes les familles qui nous font confiance sur le chemin difficile de l’éducation.

    En référence à Jésus-Christ, à son message et aux actes qu’il a posés, nous avons conscience de notre mission d’éducation à la foi et de partage des valeurs proposées dans l’Évangile.

    Quelles sont ces valeurs ?

    Quels moyens mettons-nous en oeuvre pour les promouvoir ?

    I. L’équilibre de l’enfant, sa relation à Dieu et le développement de sa vie intérieure.

    Nous voulons aider chaque enfant à reconnaître sa valeur propre, à accepter ses limites et à tirer de ses échecs la force de son progrès.
    Nous voulons lui faire connaître Dieu et lui permettre de le rencontrer dans la prière.

    II. Le respect des autres et des choses, la solidarité dans toutes les relations de la vie en société.

    Nous voulons favoriser les capacités d’écoute et les formes de communication de chaque enfant, dans le plus grand respect des autres et de l’environnement dans lequel nous vivons.
    Nous voulons développer en eux des attitudes d’entraide et de solidarité face à toute détresse.

    III. La responsabilité et l’autonomie.

    Grandir, c’est petit à petit, en fonction des capacités qu’on a, faire l’expérience de la vie, pour apprendre à user de sa liberté de façon responsable. C’est acquérir suffisamment de confiance en soi pour oser prendre les initiatives nécessaires aux objectifs qu’on s’est fixés.

    IV. Le sens de l’effort, le dépassement de soi au service de l’autre.

    Même si certains considèrent ce sens du dépassement de soi comme désuet ou uniquement lié au profit, nous croyons en l’importance de la gratuité de l’effort et de sa constance. La grandeur et le bonheur de l’être humain sont à ce prix.

    V. La créativité et le goût du beau.

    Nous voulons révéler à chacun la richesse qu’il a en lui pour inventer, créer et apprécier tant dans sa façon de vivre que dans celle de regarder ce qui l’entoure.

    VI. L’honnêteté, la franchise.

    De la confiance qu’on inspire naît la considération qu’on reçoit et plus encore celle qu’on a de soi-même.
    Notre action vise à ce que les qualités essentielles d’honnêteté et de franchise amènent l’enfant à être vrai dans tout ce qu’il dit et fait.



    Voilà, en quelques lignes, l’éducation que nous voulons promouvoir à l’Institut Notre-Dame. II serait faux de croire que sans l’aide des familles nous pourrons atteindre ces objectifs. Nous ne pouvons nous substituer à l’irremplaçable vécu familial.

    Simplement, nous apporterons notre pierre à la construction du monde des adultes de demain.